/ / Biographie & Bibliographie / /




Née en 1968, Catherine Merdy a fait des études cinématographiques à l’Ecole Nationale Louis-Lumière.
Caméraman et photographe, elle vit et travaille à Paris.
Son travail photographique est fortement marqué par l’esprit de liberté qui accompagne l’usage ludique de ce qu’elle nomme elle-même ses “toyscamera” : Lomo LCA, Lubitel, Holga, Sténopé,... des appareils-jouets aux fonctions rudimentaires pour une pratique qui va à rebours de la perfection technologique.
Elle collecte des images de son quotidien, l’appareil photographique faisant office de journal intime où s’écrit son histoire et celle de ceux qui l’entourent. De cette prise de note régulière, Catherine Merdy va alors associer, multiplier et confronter les images collectées jusqu’à concevoir des visions “patchwork” d’une société aux multiples visages.
Son travail n’a de sens que dans cette « pulsion » de déclencher l’appareil pour aller à la découverte des choses et des êtres. Il n’y a ici aucune mise en scène, aucune volonté de raconter une histoire pré-établie, ni de rapporter une œuvre documentaire. Elle traque la vie à l’état brut et ses associations sont un regard personnel sur notre monde contemporain.
Après une résidence à Beyrouth au mois de mars 2005, elle poursuit son travail dans des villes étrangères et élargit son champ d’expérimentation à d’autres cultures.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Born in 1968, Catherine Merdy studied cinematography at Ecole Nationale Louis-Lumière. She lives and works in Paris as a camerawoman and photographer.
Her photographic work is set apart and distinguishes itself from others due to a sense of freedom which goes hand in hand with the simplitisc use of what she calls her « toyscamera » : Lomo LCA, Lubitel, Holga, pinhole …, using toy cameras with rudimentary functions which goes against the notion of technological perfection.
She collects images of her daily life, using the camera as a diary in which she writes her own story and stories of those who surround her. From this regular note-taking, Catherine Merdy associates, multiplies and compares the images she has gathered until she creates the « patchwork » visions of a multifaceted society.
Her work consists of setting the camera in motion in order to seek and find images. She tracks down life in its raw state, without any staging and without the desire to tell a pre-set story or to report it as a documentary. Her associations are based on a personal look of our contempory world.
After an artist’s residence program in Beirut in March 2005, she extended her work to foreign cities, widening her experimentation towards other cultures.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Résidences et Prix
# Photo d’Auteur, Photo d’Hôtel, Sélection 2009
# Résidence à la Zico House à Beyrouth, Liban. 2005
# Mention spéciale Attention Talent Photo Fnac 2000

Bibliographie
# New York, ouvrage collectif, Collection Kharacter, Editions du Terrail // ISBN : 978-2879393315
# 2, ouvrage monographique, Landscape productions, 2006 // ISBN : 9782952629904
# Les pratiques pauvres, Yannick Vigouroux et JM Baeldner, Isthme Editions, 2005 // ISBN : 2 912 688 47 7

Presse
# « Instantanés de la vie urbaine, errance visuelle », Yannick Vigouroux, Exporevue.org, mai 2005
# « French photographer delves into intensity of Beirut », Kaelen Wilson-Goldie, Daily Star, 30 mars 2005
# « La photo n’est plus ce qu’elle était », dossier photographie contemporaine, Christian Gattinoni et Yannick Vigouroux, Réponse Photo, n°138, septembre 2003, p.61
# «La vie en images », Isabelle Desobry, Axelle, n° HS juillet/aout 2000, p.35-37
# « Attention talent », Journal des Galeries photo, n° spécial, juin 2000